Crowdfunding : que deviendra votre argent en cas de décès ?

Par Charles-Emmanuel Berthout, responsable relations investisseurs chez ClubFunding et Julia Calderoli, notaire à Paris
Dans le cadre des successions, les investissements en crowdfunding ne sont pas centralisés dans des registres nationaux. C’est au notaire de les identifier pour en assurer la transmission aux héritiers.
Charles-Emmanuel Berthout, responsable relations investisseurs chez ClubFunding et Julia Calderoli, notaire à Paris

Lorsqu’un décès survient, la succession patrimoniale (au-delà de 5.000€) est toujours prise en charge par un notaire. Celui-ci a pour mission de réaliser l’inventaire de l’actif et du passif de la personne décédée de manière à valoriser son patrimoine, calculer les frais de succession et procéder à la transmission des biens aux héritiers.