Le coût des expatriations fiscales pour la France

Agefiactifs.com
Une étude de Coe-Rexecode chiffre à 45 milliards d'euros les pertes enregistrées par la France du fait de sa fiscalité sur le capital.

Ces chiffres ne devraient pas passer inaperçus alors que la France tente à tout prix d'accueillir les financiers déçus du Brexit et que le gouvernement a promis d'imposer une grande réforme de la fiscalité du capital. Une étude publiée le 18 juillet par l'institut libéral Coe-Rexecode a tenté de calculer le montant des pertes que font peser à la France les "expatriés fiscaux", ceux qui décident de quitter le territoire pour cause de fiscalité trop élevée.

Les résultats de l'enquête font apparaître une perte de croissance de 0,06% et une perte de recettes pour le Trésor français de l'ordre de 150 millions d'euros chaque année. A l'échelle de 30 ans, l'institut précise même que les pertes equivalent à 45 milliards d'euros.

Le gouvernement prévoit de réformer à partir de l'année prochaine l'Impôt de solidarité sur la fortune (ISF) pour le transformer en impôt sur la rente immobilière. Il veut également mettre en place un prélèvement forfaitaire unique de 30% sur les revenus du capital.