Legs à une organisation caritative : quelle est l'intention des seniors ?

Gustave Roussy, un organisme d’utilité publique habilité à recevoir des legs et 1er centre de lutte contre le cancer en Europe, a publié un baromètre permettant qui s’intéresse à la perception qu’ont les français des legs.

L’enquête a été réalisée auprès d’un échantillon de 1.002 personnes âgées de 55 ans et plus. Si une personne sur sept est prêt à faire un tel legs, les démarches à réaliser sont moins connus. Le rôle du notaire est largement reconnu en la matière par les personnes interrogées.

Le profil type du testateur : une femme de plus de 70 ans, vivant seule et n’ayant pas d’enfant.

55% des testateurs privilégient la recherche médicale et la santé comme motivation première à l’établissement d’un legs en faveur d’un organisme d’utilité publique.

Communiqué, 24 octobre 2017