Fidal crée un cabinet d’avocats dédié aux missions fiduciaires

En complément de son offre, le cabinet d’avocats d’affaires crée Fidal Fiducie. Ainsi, lorsque Fidal proposera une opération de fiducie à son client, Fidal Fiducie prendra le relai pour accompagner dans la mise en place de cet instrument juridique. Initialement réservée aux établissements financiers, la mission de fiduciaire a par la suite été ouverte aux cabinets d’avocats.

Création d’un cabinet dédié à cette prestation. Premier cabinet d’avocats d’affaires de France, Fidal ne pouvait pas rester indifférent à cet encouragement officiel en faveur d’un instrument juridique inédit, pourvu d’une liberté contractuelle et d’une neutralité fiscale presque absolues. C’est pourquoi un nouveau cabinet voit aujourd’hui le jour, Fidal Fiducie, spécialement dédié à cette activité au service des entreprises, des associations, des collectivités locales, des établissements financiers, des particuliers ainsi que de tous les praticiens du droit.

Bruno Berger-Perrin préside la structure. Fidal Fiducie est dirigé par son Président Bruno Berger-Perrin, avocat spécialisé en contentieux et en droit des entreprises en difficulté. Ancien Bâtonnier des Hauts-de-Seine, ancien membre du Conseil National des Barreaux, ancien Président de la Fédération des Barreaux d’Europe et membre du Centre de Médiation et d'Arbitrage de Paris, Bruno Berger-Perrin a rejoint Fidal en 1997 pour y prendre la tête du département Règlement des contentieux.

Diverses applications de la fiducie, notamment en matière de protection des personnes vulnérables. Les applications de la fiducie sont nombreuses dans tous les domaines du droit, parmi lesquels : la gestion du patrimoine des personnes vulnérables ou des jeunes majeurs, la prévention de la dépendance future du constituant, le contrôle des biens donnés, le divorce, la gestion d’actifs ou encore le règlement d’une succession. La fiducie constitue également un outil de sécurisation des associés d’une société familiale. En matière de droit des sociétés, elle est utile comme technique de gestion, comme mode d’organisation de certaines opérations immobilières ou encore comme outil de financement.

Enfin, la fiducie peut constituer une garantie très efficace dans les situations d’entreprises en difficulté, qu’il s’agisse de cas de procédures amiables, de sauvegarde, de redressement ou liquidation judiciaire.

Communiqué de presse, 16 février 2015