Des délais beaucoup trop longs pour aller devant le juge aux affaires familiales

« A Nantes, il faut parfois patienter plus de 18 mois pour passer devant un juge aux affaires familiales », rapporte le Nouvel Obs, ajoutant que des avocats envisagent d’assigner l’Etat en responsabilité. Une situation qui témoigne du manque de moyens de la justice et du développement nécessaire des méthodes alternatives de règlement des conflits, un mouvement encouragé par le gouvernement.