Vieilles guimbardes et retraités

DR

Plus simple mais plus cher. En imposant les gains générés à compter du 1er janvier 2018 au taux en vigueur le jour du retrait, l’amendement du gouvernement adopté avec le PLFSS pour 2018 va accroître la fiscalité de l’épargne salariale. Sauf à croire à une baisse de l’imposition au cours des prochaines années, ce qui serait surprenant, vu la progression des prélèvements sociaux depuis leur naissance. Se focaliser sur le seul mode de calcul fiscal conduit toutefois à oublier une limite du dispositif choisi par le gouvernement.