« On va progressivement obliger les conseils à s’abstenir »

L’entretien avec Thierry Marembert, avocat associé, Kiejman & Marembert, conseil de Henri-Nicolas Fleurance dans le dossier Ricci
Thierry Marembert, avocat associé, Kiejman & Marembert

L’Agefi Actifs. - Thierry Marembert, vous représentez l’avocat Henri-Nicolas Fleurance dans le dossier Ricci. Que vous inspire le fait que le juge pénal ait écarté d’un revers de main le mémorandum rédigé par ses soins ?

Thierry Marembert. - Jusqu’à présent, beaucoup d’avocats détaillaient les modalités de leur intervention dans des documents de type mémorandum, en vertu d’un principe de prudence. Dans ce dossier, l’absence d’une telle prise en compte par les juges laisse les praticiens démunis.