Vulnérabilité

Une réelle politique publique de protection est nécessaire

Le rapport d’Anne Caron-Déglise, et le projet de loi Réforme pour la Justice ont remis sur le devant de la scène la protection juridique des majeurs
Hadeel Chamson, délégué général de la Fnat, défend une réelle politique publique de protection dans le dispositif judiciaire
Hadeel Chamson, délégué général de la Fnat

Menée dans un calendrier contraint, la concertation pilotée par Anne Caron-Déglise, avocate générale à la Cour de cassation, a permis aux principaux acteurs (professionnels de terrain, magistrats, universitaires, avocats, notaires, etc.) de débattre sans tabou ni entraves de toutes les questions touchant à la protection juridique des majeurs.