Une réduction drastique des demandes gracieuses ?

Elles ont nettement baissé en 2019 selon la DGFiP

Les chiffres de Bercy mettent en évidence une réduction des demandes de remises gracieuses accordées par l’administration fiscale dans des proportions importantes. « La remise gracieuse de l’impôt correspond à l’octroi par l’administration fiscale, et à titre gracieux, d’une transaction, d’une remise ou d’une modération d’un impôt », rappelle Hervé Oliel, avocat fiscaliste, associé du cabinet WAN Avocats. Cette demande de remise peut porter sur la totalité ou seulement sur une partie d’un impôt ou sur les pénalités, notamment suite à un retard de paiement.