Immobilier neuf

Une offre trop restreinte

Si elle se stabilise depuis six mois, l’offre disponible sur le marché demeure toujours insuffisante dans la quasi-totalité des régions françaises.

Malgré la forte progression annuelle des mises en vente, l’offre de logements neufs poursuit son repli et ne parvient pas à répondre aux besoins de logements résidentiels. Principale raison évoquée par la Fédération des promoteurs constructeurs (FPC) : l’insuffisance de terrains à construire.

L’offre de logements neufs en recul…

Selon le Ministère de l’Ecologie, les mises en vente, soit les logements nouvellement offerts sur le marché au cours du trimestre, poursuivent leur croissance. Après un point bas de 15.200 logements au quatrième trimestre 2008, c’est un bond de 67,5 % qui s’est opéré entre le premier trimestre 2009 et celui de 2010. Ainsi, l’offre s’enrichit ces trois premiers mois de 26.100 logements, contre 15.600 un an plus tôt.

Malgré cette progression, l’encours de logements neufs proposés à la vente continue de baisser, mais moins rapidement qu’aux trimestres précédents, les mises en vente restant toujours inférieures aux ventes. En effet, au cours du premier trimestre 2010, 26.700 logements ont été vendus, soit une hausse de 5,3 % comparativement à la même période en 2009.

Au total, l’offre commerciale s’établissait au 31 mars 2010 à 67.500 logements, contre 97.250 un an auparavant et 105.600 au premier trimestre 2008.

… dans toutes les régions sauf en Corse.

L’offre de logements collectifs à fin mars 2010 ressort inférieure de 30,9 % par rapport à celle à fin mars 2009. Du côté des maisons individuelles, l’encours disponible s’établissait en recul de 29 % à 10.200 logements.

Globalement, à fin mars 2010, l’offre de logements neufs proposés à la vente est inférieure à son niveau de fin mars 2009 sur toute la France sauf en Corse. Pour huit régions, la baisse est supérieure à la moyenne nationale (30,6 %).