Résidents français au Royaume-Uni

Un retour est envisageable dans de bonnes conditions fiscales

Lucie Dugue et Séverine Renaud, ingénieurs patrimoniaux chez Edmond de Rothschild Banque
Certains Français installés au Royaume-Uni bénéficient du statut de « UK resident non domiciled » avantageux en matière d’impôt et de transmission
Un retour en France bien préparé peut s’effectuer sans coût fiscal dissuasif, les impatriés disposant de deux régimes incitatifs relatifs à l’impôt sur le revenu et à l’ISF
DR, Lucie dugue et séverine renaud, ingénieurs patrimoniaux, Edmond de Rothschild Banque

L’annonce du Brexit et le cadre incertain de sa mise en œuvre est l’occasion pour certains nationaux français résidant au Royaume-Uni de se poser la question d’un éventuel retour en France. D’autant plus que, pour ceux installés en Grande-Bretagne au début des années 2000, cet événement coïncide avec la fin de leur statut fiscal privilégié de résident « non domiciled  ». Souvent appréhendé, un retour au pays peut néanmoins être réalisé dans de bonnes conditions s’il est bien anticipé.