Marché des forêts

Un nouvel indice marque une hausse sensible des prix

Ainsi redéfini, l’indicateur, qui permet d’homogénéiser l’échantillon analysé d’une année sur l’autre, montre une progression du prix moyen des forêts non bâties de 10,8 % sur un an.

La société forestière, filiale de la Caisse des Dépôts, publie, en partenariat avec le bureau d’études de la Fédération nationale des Safer (Société d’aménagement foncier et d’établissement rural), une nouvelle mesure de l’évolution des prix des forêts non bâties. Cet indice, hédonique, permet de raisonner à structure de marché constante (1) et remplace désormais l’indice moyen biannuel glissant qui résultait d’une moyenne arithmétique sur deux années.