Un nouveau statut pour les plates-formes de « crowdfunding »

Les autorités travaillent aujourd’hui à la création du statut de conseiller en investissements participatifs (CIP) inspiré de celui du conseiller en investissements financiers (CIF). Ce statut sera régulé par l’AMF. Les contraintes réglementaires seront réduites puisqu'il n'y aura pas d'exigences de fonds propres, alors que la fourniture de service de placement non garanti, qui s'applique aujourd’hui aux plates-formes de crowdfunding, impose un capital réglementaire de 730.000 euros.