Assurance emprunteur

Un consensus de Place élaboré à marche forcée

Le CCSF devrait proposer d’ici à la fin de l’année une règle commune d’évaluation de l’équivalence des garanties
Cet accord de Place doit permettre de rendre effective la déliaison avec, en prime, un devoir de conseil efficient

D’ici à la fin de l’année, le Comité consultatif du secteur financier (CCSF) devrait rendre son avis sur l’assurance emprunteur. Celui-ci doit refléter le consensus de Place résultant des travaux menés avec les associations de consommateurs, les banques, les assureurs et les intermédiaires pour lever définitivement toute entrave à la déliaison de l’assurance emprunteur instituée par la loi Lagarde de 2010 et cantonnée par la loi Hamon à un délai d’un an à compter de la signature de l’offre de prêt.