Ingénierie patrimoniale / Société civile de famille

Un choix judicieux ou un piège patrimonial ?

Jean-François Lucq, ingénieur patrimonial, KBL Richelieu
La société civile de famille permet dans de nombreuses hypothèses une gestion souple des problématiques patrimoniales auxquelles est confronté un cercle familial
C’est vrai dans l’exercice des libéralités, de la défense des intérêts d’une personne vulnérable… mais quelques inconvénients doivent tout de même être relevés
Jean-François Lucq, ingénieur patrimonial, KBL Richelieu

Aujourd’hui, les stratégies d’optimisation patrimoniale se résument rarement à un seul individu et nécessitent d’englober un cercle familial large : le conjoint (ou partenaire), en premier lieu, mais aussi souvent les enfants, voire les petits-enfants.

Se pose alors la question de l’outil patrimonial adapté à ces stratégies, au premier rang desquels on trouve la société civile de famille.

Une analyse détaillée des avantages et inconvénients de cet outil patrimonial dans certaines circonstances précises devrait permettre d’y voir plus clair.