Ultime rebondissement dans l’affaire UBS ?

Frédérique Perrotin-Laquérrière
Des contribuables risquent des poursuites pénales

L’entraide fiscale France-Suisse se révèle fructueuse pour Bercy. Le 12 mai dernier, l’Administration fédérale des contributions (AFC) a entériné la transmission de l’identité de quelques 45.000 détenteurs de comptes bancaires, soupçonnés de ne pas avoir rempli leurs obligations fiscales en France. Elle répond à une requête de la France qui sollicitait des informations concernant les contribuables français présumés domiciliés fiscalement en France et détenteur de comptes bancaires attribués par la banque UBS SA entre 2006 et 2008.