Trois modèles d’incubation en exemple

Modèle d’incubation pour compte de tiers

- Exemple : NewAlpha AM (spécialisée en gestion alternative), filiale du groupe Ofi.

- Apport de 20 à 40 millions d’euros (25 millions d’euros en moyenne) de capital d’amorçage (seed money) dans des sociétés en création ou en phase de développement pour une durée de deux à trois ans par le biais d’une Sicav contractuelle gérée pour le compte d’institutionnels contre un contrat de partage de revenus (fee sharing) basé sur une rétrocession de 20 % à 35 % pour une durée de 7 à 9 ans.

- Depuis 2004, avec quatre fonds générationnels (NewAlpha Genesis 1,2,3 et 4) totalisant 650 millions d’euros, NewAlpha AM a incubé 17 sociétés, principalement étrangères, dont Concerto AM, Long Short Melchior European, Armored Wolf, G Capital Master Fund, Blue Rice Investment Management Asian Credit Fund et PAMLI Capital Management.

Modèle d’incubation pour compte propre

- Exemple : AMlab.

- Modèle de capital-investisseur avec un apport de capitaux d’amorçage entre 10 et 30 millions d’euros et une prise de participation en capital minoritaire (40 % maximum) revendue dans les cinq à sept ans. La structure apporte également un soutien en donnant des conseils juridiques, stratégiques et marketing.

- Depuis 2008, AMlab a deux participations en capital : Mandarine Gestion (15 %) et Delta AM (40 %)

Modèle de plate-forme

- Exemple : La Française AM.

- Modèle de partenaire actif avec une prise de participation minoritaire (entre 15 % et 30 %, 20 % en moyenne) dans des sociétés en phase de démarrage en vue de synergies opérationnelles ou de développement et un apport de capital d’amorçage de 10 à 15 millions d’euros pour deux à trois ans. Le gestionnaire apporte également un support opérationnel, informatique, parfois logistique, et participe souvent à la commercialisation des produits.

- La Française AM a déjà incubé vingt sociétés en nom propre ou par le biais du fonds Nouvelles Expertises et Talents (Next) créé en 2010, dont Métropole Gestion en 2003 (avec une prise de participation de 5 %), Financière de la Cité (15 %) et Pythagore Investissements en 2005 (30 %), Acropole AM (15 %) et Delff Management en 2006 (30 %), Mandarine Gestion (15 %) et Convictions AM en 2008 (30 %), Diamant Bleu Gestion en 2009 (15 %), JK Capital Management en 2010 (20 %), Ginjer AM en 2011 (13 %), et dernièrement Swell AM (25 %).