Travailleurs transfrontaliers : les accords sont prorogés au 31 mars 2021

Les accords passés cet été pour la durée du premier confinement avaient été une première fois prorogés jusqu’au 31 décembre 2020.

Pour ne pas pénaliser les travailleurs frontaliers contraints de télétravailler en raison de l'épidémie de covid-19, les accords conclus par la France avec l'Allemagne, la Belgique, la Suisse et le Luxembourg sont prorogés jusqu'au 31 mars 2021. Pour l’heure, l’accord passé avec l’Italie n’est pas prolongé.

Ces accords amiables neutralisent les jours de travail à domicile imposés par les confinements pour permettre l’application des régimes conventionnels des travailleurs frontaliers et transfrontaliers. Les accords passés cet été pour la durée du premier confinement avaient été une première fois prorogés jusqu’au 31 décembre 2020. Ils le sont à nouveau jusqu’au 31 mars 2021.