Tracfin épingle les CIF pour leur faible nombre de déclarations

Ce sont les banques qui ont été les plus actives en la matière, alors que Tracfin pointe le peu de déclarations transmises par les conseillers en investissements financiers ou les avocats.

En 2016, le service dédié à la lutte contre le blanchiment et le financement du terrorisme a reçu 64 815 informations. Le bilan d’activité de Tracfin fait état d’un record, avec, notamment, une hausse de 43 % par rapport à 2015.