Quelques chiffres disponibles...

Le dernier rapport du groupe Crédit Agricole fait ressortir un PNB de 10.293 millions d'euros sur le premier semestre 2010, dont 2.483 millions pour son pôle gestion d’actifs, assurances et banque privée. Cette dernière fait état d’un PNB de 323 millions d’euros, ce qui représente 13 % des revenus du pôle et 3,1 % de ceux du groupe.

De son côté, la Société Générale communique sur la même période un PNB de 13.260 millions d’euros, dont 1.096 sont attribuables au pôle banque privée, gestion d’actifs et services aux investisseurs. La banque privée, avec un PNB de 325 millions d’euros, contribue à hauteur de 2,45 % aux revenus totaux de la banque.

Christophe Nijdam, analyste secteur bancaire chez Alpha Value, déplore la difficulté de disposer d’une information complète. « Souvent, la banque précise la contribution de la banque privée parun commentaire de ce type ‘augmentation du PNB grâce à la bonne tenue des activités de banque privée’. On en sait rarement plus. Cependant, je suis plus inquiet de l’absence de détails concernant les activités de trading pour compte propre de ces grandes banques qu'au sujet de la gestion privée, qui est une activité récurrente et à faible risque », explique-t-il.