Priip menace le marché retail des obligations d’entreprise

L'Agefi Quotidien ; Jean Comte, à Bruxelles
Selon des données de l’Association pour les marchés financiers en Europe (AFME), le règlement Priip aurait causé une diminution substantielle - entre 20 et 25% - du marché retail des émissions d’obligations d’entreprises depuis janvier 2018.

Cela ressemble à un dommage collatéral. Selon des données de l’Association pour les marchés financiers en Europe (AFME), le règlement Priip aurait causé une diminution substantielle - entre 20 et 25% - du marché retail des émissions d’obligations d’entreprises depuis janvier 2018.