Assurance vie

Précision sur le traitement des intérêts de l’avance

La réponse ministérielle Malhuret revient sur le sort des intérêts dus en cas d’avance
Dès lors que les sommes empruntées financent un immeuble locatif les intérêts sont déductibles des revenus fonciers
Anne-Françoise Potiez, directeur juridique et fiscal de Swiss Life France

Le 23 novembre 2017, le sénateur Claude Malhuret a interpellé le ministre de l’Economie et des Finances sur le traitement des intérêts d’une avance consentie sur un contrat d’assurance vie en matière de revenus fonciers (1). Il est demandé au ministre de certifier que le contribuable qui finance à l’aide d’une avance l’acquisition d’un immeuble donné en location nue peut déduire de ses revenus fonciers les intérêts de l’avance.