Points clés

- Tous les professionnels opposés aux clauses de désignation savourent leur victoire devant le Conseil constitutionnel.

- Ils avancent que la concurrence sur le marché de la protection sociale collective devrait pouvoir s’exercer avec plus de sérénité.

- Leur objectif est de passer à l’offensive pour équiper les entreprises avant la date du 1er janvier 2016.

- Très vite la question de l'avenir du stock des contrats en cours va se poser au moment du renouvellement des régimes.