Points clés

- La résidence secondaire est désormais le bien immobilier le plus maltraité fiscalement, bien sûr par rapport à la résidence principale, mais aussi comparativement à la solution locative.

- Il existe néanmoins plusieurs remèdes d’ingénierie patrimoniale pour éviter ou atténuer l’aggravation des plus-values immobilières suivant les situations familiales.

- La transmission indivise à titre gratuit en pleine propriété aux enfants en est une, y compris si elle est suivie d’une cession.