Points clés

- Elio Di Rupo, président du Parti socialiste belge et nommé formateur d’un nouveau gouvernement, préconise d’élargir le champ de la taxation du capital en Belgique.

- Cela concernerait à la fois les transmissions à titre onéreux en matière mobilière et la taxation du grand patrimoine (supérieur à 1,25 million d’euros).

- Même si cela débouche, ce qui n’est pas acquis, la Belgique conservera des attraits fiscaux, notamment au regard du régime des holdings et des trusts.