PEA-PME ou réduction IR/ISF, l’heure est à la promotion des outils d’investissement

Pour les directeurs financiers, la période de levée de fonds qui s’ouvre avec le lancement du PEA-PME correspond pour les investisseurs particuliers à la campagne d’impôt sur la fortune (ISF) qui s’achèvera mi-juin 2014.

Les actions de promotion de ces deux dispositifs fiscaux sont envisagées par Xavier Rohmer, avocat associé, August & Debouzy. « Il y aura un choix à faire » explique l’expert dans la mesure où l’investisseur ne pourra pas cumuler la réduction d’impôt au titre de l’impôt sur le revenu ou l’ISF et l’exonération prévue au titre du PEA-PME. En revanche, l’investisseur peut « surinvestir et avoir à la fois sur une partie des sommes une exonérées dans le cadre du PEA-PME et une exo ISF si la partie des titres concernée n’est pas logée sur le PEA-PME ».

Cette vidéo en accès libre est disponible ici sur le site de l'Agefi.fr.