Pas de...

Courage, oublions 2008 et, pour la nouvelle année, souhaitons ce petit florilège de vœux en forme d’antithèse de ce que nous avons vécu ces derniers mois : pas de Kerviel à l’entrée ou de Madoff à la sortie, pas de yoyo sur les matières premières, pas de déclarations de pertes abyssales ni de faillites retentissantes, pas de dégringolade de l’activité économique ni d’effondrement de l’immobilier.