Orientations

- Les déclarations de Ben Bernanke, même si elles ont été tempérées ces derniers jours, ont secoué les marchés.

- La croissance des Etats-Unis reste conditionnée au règlement du problème budgétaire et à la reprise de l’investissement des entreprises.

- L’Europe semble se redresser mais les risques politiques sont encore très présents.

- Les émergents sont aujourd’hui entrés dans une phase de croissance plus modérée.