Orientations

- Une performance nulle des actions françaises au premier semestre.

- Les secteurs domestiques pourraient progresser davantage que les secteurs globaux, exposés à la croissance mondiale.

- La situation des marchés reste tendue mais certains gérants anticipent aujourd’hui un retour sur les actifs risqués pendant les prochaines semaines.