Orientations

- Au cours des séances qui ont suivi son introduction, l’action Facebook a perdu près de 30 % de sa valeur.

- Dans le même temps, dans un contexte où le secteur a surperformé les autres depuis 2009, le repli de certaines valeurs technologiques ravive les souvenirs du début des années 2000.

- Mais finalement, à part quelques exceptions, les valorisations restent très saines et de nouveaux entrants présentent un très fort potentiel.