Orientations

- Les marchés se sont repris au deuxième trimestre après un premier trimestre en baisse, dans la lignée de la fin de l’année dernière.

- Ce rebond provient avant tout de la baisse moins prononcée qu’au second semestre 2008 des indicateurs de confiance.

- La plus grande surprise de ce semestre vient des émergents pour lesquels une reprise de l’activité pourrait survenir plus tôt qu’attendu. Le rebond a été tel que ces marchés apparaissent aujourd’hui correctement valorisés.

- Les craintes sur un risque systémique sont moins fortes qu’il y a quelques mois mais les allocataires attendent toujours des signes positifs de la macroéconomie avant de revenir plus agressivement sur les actions.

-Les valorisations raisonnables des actions commencent cependant à les rendre attractives aux yeux de certains gérants.