Immobilier espagnol

Opération séduction auprès des investisseurs

Des entreprises ibériques accompagnées de leur secrétaire d’Etat au Logement ont rendu visite la semaine dernière aux investisseurs français.

La France est le pays qui investit le plus dans les actifs immobiliers espagnols », explique-t-on du côté du Ministère des Travaux Publics, des Transports et du Logement espagnol. Le constat mérite bien un détour dans l’Hexagone. Engagée depuis mai dernier à la reconquête des investisseurs européens (lire L’Agefi Actifs n°496, p. 17), la Secrétaire d’Etat au Logement espagnole Beatriz Corredor s’est de nouveau arrêtée à Paris le 28 octobre dernier, cette fois, pour mettre à exécution le second volet de son plan de soutien au logement espagnol.

Renforcer les liens entre promoteurs espagnols et investisseurs français.

Après avoir mené une campagne d’information sur l’état du marché résidentiel espagnol, le gouvernement vient de passer à l’étape supérieure visant à réunir promoteurs et entités financières espagnoles d’un côté, et investisseurs et intermédiaires immobiliers français de l’autre afin de « renforcer les relations commerciales entre les deux pays dans ce secteur, et plus particulièrement dans celui de la résidence secondaire (qui représente 1/3 du nombre de logements en Espagne) ».

Depuis la crise, l’Espagne accuse des baisses de prix importantes pouvant aller jusqu’à 50 % dans certaines zones du littoral touristique. Certains promoteurs bradent carrément leurs actifs pour trouver preneur. On comprend pourquoi le gouvernement a pris les choses en main.

Pour reconquérir le cœur des investisseurs, le Ministère des Travaux Publics, des Transports et du Logement entend faire connaître la situation réelle du logement en Espagne, ses prix mais aussi ses évolutions législatives. « Le gouvernement espagnol a approuvé une baisse de la TVA qui est passée de 8 % à 4 % pour l’acquisition d’un logement neuf jusqu’au 31 décembre 2011, précise-t-on dans le communiqué. De nouvelles mesures ont également été approuvées pour accroître la transparence, les garanties et la sécurité juridique du secteur immobilier espagnol.»