MIF 2 n'a pas limité la diversification de l'épargne

Dans une étude, l'AMF note que les conseillers conservent un rôle central dans la recommandation des investissements malgré l'accélération de l'automatisation des allocations.

L'Autorité des marchés financiers (AMF) a publié lundi 8 juin une étude portant sur le profilage des clients des banques dans le cadre d’un service de conseil en investissement. L'enquête a été réalisée grâce à des visites mystères dans les agences bancaires de sept enseignes bancaires à réseau et trois banques privées, ayant préalablement fournies des statistiques. Son objectif n'était pas de vérifier la conformité ou non de ces processus dans le cadre de MIF 2 mais d’analyser l’impact des outils mis à disposition des conseillers sur leurs recommandations de diversification.