Mesures fiscales, dividendes et inégalités : des liaisons loin d'être évidentes

Jean-Francois Lucq, directeur de l’ingénierie patrimoniale de Banque Richelieu
DR

Un organisme public vient de publier une étude visant à évaluer les conséquences des réformes de la fiscalité du capital intervenues en 2017 sur les comportements des actionnaires.

Elle relève que les distributions de dividendes ont connu une progression importante, passant de 14 milliards d’euros en 2017 à 23 milliards d’euros en 2018. L’étude note également que ces distributions de dividendes se sont concentrées sur un nombre plus faible de foyers fiscaux, 3 800 foyers ayant reçu un tiers de ce montant, contre un quart l’année précédente.