Investissements hôteliers

Maranatha attend toujours un repreneur

Le tribunal de commerce a renvoyé l’audience des candidats en septembre
Le recours d’Attestor l’un des fonds en lice bloque les négociations autour de la dette
Philip Pechayre, avocat, cabinet Goethe Avocats

Le 16 juillet dernier,le tribunal de commerce de Marseille qui devait étudier les offres de reprise du groupe hôtelier, a renvoyé l’audition des différents candidats en septembre prochain. Le temps pour les magistrats d’examiner l’opposition formée par l’un des repreneurs qui conteste la teneur des transactions passées entre Cale Street, le principal créancier du groupe, et ses concurrents. Or l’aménagement de la dette est une question centrale qui conditionne la reprise du groupe Maranatha et sa continuation.