L'Union européenne va établir une liste noire des paradis fiscaux

Newsmanagers
la publication des "Paradise papers" a eu comme effet de conduire l'Union européenne à établir une lmiste noire des paradis fiscaux. Celle-ci devrait être connue en décembre.

L'Union européenne a l'intention d'adopter en décembre une liste noire des paradis fiscaux, a annoncé mardi le ministre estonien des Finances, après une proposition en ce sens de son homologue français, à la suite de la publication des "Paradise Papers", rapporte Reuters. "Notre intention est d'approuver une liste en décembre", a déclaré Toomas Toniste, dont le pays assure la présidence tournante de l'UE, à l'issue d'une réunion de l'Ecofin à Bruxelles. Avant la réunion, Bruno Le Maire avait demandé l'établissement d'une liste noire "crédible" des paradis fiscaux à travers le monde.

Pour le ministre français, qui a relayé ses propositions sur Twitter, il faut "exiger la transparence des intermédiaires et conseillers fiscaux sur leurs montages et leurs bénéficiaires". Il est également nécessaire de "mettre en place avant la fin 2017 une liste européenne des Etats non coopératifs en fixant un délai maximal de huit semaines aux Etats concernés pour fournir les informations nécessaires". Bruno Le Maire propose que soit prévu "un régime de sanctions en refusant aux Etats figurant sur la liste européenne tout accès aux programmes européens ou aux financements FMI et banque mondiale". "L'évasion fiscale n'est pas seulement une perte de recettes fiscales pour l'Etat, c'est une attaque contre la démocratie", a-t-il ajouté. A Paris, le porte-parole du gouvernement français, Christophe Castaner, a souligné que toute infraction aux règles fiscales constatée dans les "Paradise Papers" sera immédiatement poursuivie.