L’origine de la décote et de la prime sur ANR

La traditionnelle décote des foncières cotées par rapport à leur actif net réévalué (ANR) reflétant les différents frottements fiscaux, et notamment les plus-values de cession à acquitter lors de la liquidation des actifs qui existait jusqu’en 2003, a été gommée lors de l’avènement du statut SIIC instaurant un régime de transparence fiscale. Laissant place à de fortes primes durant les années d’euphorie qui ont suivi, la décote sur ANR n’a pourtant pas complètement disparu de la circulation.

L’Agefi Actifs.- A quoi correspond la décote d’aujourd’hui ?