L’industrie est encore loin de jouer la carte du tout-internet

Nullement perçue comme une priorité stratégique des banques privées, la mise en place d’un service 100 % en ligne n’est pas à l’ordre du jour - Certains professionnels se posent la question du positionnement que pourrait adopter un établissement haut de gamme sur la toile.

Sous couvert de maintenir un lien de proximité avec le client unique et indéfectible, la gestion privée, très attachée à la tradition et aux environnements feutrés, serait-elle réfractaire à la modernité, passerait-elle à côté de la révolution internet ? C’est ce que pense Nick Hungerford, cet ancien banquier privé devenu entrepreneur qui, avec son nouveau service de gestion sous mandat en ligne, entend dépoussiérer l’industrie anglaise de la banque privée (lire l'encadré).