L'Esma veut donner de la cohérence aux règles de trading des dérivés

Par Fabrice Anselmi
L’Esma se positionne pour l’alignement entre Emir et MIF2. La révision Refit du règlement Emir avait créé une situation bancale pour les petites contreparties.
Nouvelle réglementation pour les outils de gestion du risque de liquidité

Une cohérence bienvenue. L’Autorité européenne des marchés financiers (Esma), qui a reconnu cet été un décalage problématique entre la première révision du règlement Emir (2.1 ou Refit) entrée en vigueur le 17 juin et la directive MIF2 (au travers de son règlement Mifir) applicable depuis 2018, prend position en faveur d’un alignement sur la plus récente de ces réglementations pour l’obligation de trading des dérivés (DTO).​