L'Esma met la pression sur les gérants faussement actifs

Newsmanagers
Le régulateur veut mieux cerner le dossier des fonds faussement actifs sur lequel il était déjà intervenu l'an dernier.

L'Autorité européenne des marchés financiers (AEMF, Esma) a décidé de s'intéresser de plus près aux fonds qui facturent des commissions élevées alors qu'ils se contentent en pratique de suivre des actions composant un indice de marché. L'Esma veut avoir une idée plus précise sur ce phénomène de "closet indexing" sur la base des données recueillies par les régulateurs nationaux. Le régulateur européen entend aussi s'assurer que la gestion faussement active soit bien traitée de la même façon dans toutes les juridictions.