Les superviseurs mettent à jour leurs listes noires

Les listes des acteurs non autorisés de la catégorie «biens divers» et du Forex ont été mises à jour.
Stuart Miles

L'ACPR et l'AMF ont mis à jour leurs listes noires de sites identifiés comme proposant des investissements sur le marché des changes non régulé (Forex) sans y être autorisés. Les sites concernés sont les suivants : 

Au rang des bonnes nouvelles, aucun nouveau site non autorisé n'a été identifié au cours du troisième semestre dans la catégorie «produits dérivés sur crypto-actifs».

L'AMF a aussi actualisé sa liste noire des sites internet proposant en France d'investir dans des biens divers sans disposer des autorisations nécessaires. Voici les nouveaux venus :

Les listes noires du régulateur sont consultables à cette adresse. La liste blanche des offres enregistrés en biens divers est aussi consultable sur le site de l'AMF. 

Dans nos colonnes, Claire Castanet, directrice des relations avec les épargnants et de leur protection à l’AMF, et Grégoire Vuarlot, coordonnateur du pôle commun, directeur du contrôle des pratiques commerciales à l’ACPR, indiquaient que 60% des inscriptions sur les listes noires des superviseurs en 2022 concernaient des usurpations d'identité de professionnels. Un phénomène en augmentation puisque le chiffre était de 50% en 2021.