Les points clés

- Le recours abusif au crédit étant à l'origine de la crise de 1929 et de la crise actuelle, faut-il craindre le pire pour les économies et les marchés d'actions ?

- Le contexte n'est pas comparable, par exemple du côté des mécanismes protecteurs ou, à l'inverse, en raison des effets de la mondialisation.

- Trois facteurs de croissance subsistent : les taux bas, la maîtrise de la masse salariale et le progrès tehnologique.

- Partant de là, investir en actions n'est pas à déconseiller, à condition de raisonner à l'horizon d'une décennie et de choisir des fonds « réactifs » .