Les gérants d’OPC obtiennent une simplification de l’IFI

Agefi Quotidien ; Ivan Best
Le gouvernement a corrigé son texte initial, qui aurait entraîné des coûts de gestion exorbitants pour les OPC non immobiliers.

Le projet d’Impôt sur la fortune immobilière (IFI), présenté le 27 septembre aurait pu virer au casse-tête, entraînant des coûts de gestion exorbitants pour les gérants d’organismes de placement collectif (OPC) et donc pour les particuliers, si le gouvernement n’avait pas accepté de revoir sa copie. Sous la pression notamment de l’Association française de la gestion financière (AFG), une simplification a eu lieu par voie d’amendement.