Financement participatif

Les CGPI pourront être des acteurs du financement participatif

Le projet d’ordonnance, que s’est procuré L’Agefi Actifs, crée deux statuts, celui de conseil en financement participatif (CIP) qui implique des obligations de conseil similaires à celles du conseil en investissement financier et, nouveauté, celui de l’intermédiaire, mettant en relation son client avec une plateforme.

Le projet d’ordonnance que s’est procuré L’Agefi Actifs, permet finalement au CGPI, à travers le statut d’intermédiaire en financement participatif (IFP), de proposer à ses clients des projets de financements participatifs. Ils pourront surtout à travers un mandat d'une plateforme promouvoir ce mode de financement alternatif. Le statut de conseil en investissements participatifs (CIP) qu’adopteront les plateformes reste calqué sur les règles de bonnes conduites des professionnels fournissant le service de conseil en investissements financiers sans pouvoir cumuler les statuts.