Réglementation

Les banques privées en ordre dispersé face à Mifid II

Isabelle Guyot-Sionnest, directeur associé, amGroup
Dévoilé à l’occasion du Forum de la Gestion Privée le 27 mars dernier, le baromètre réalisé par le cabinet amGroup évalue l’avancement des établissements dans leur projet Mifid II
Les réponses des 40 participants à l’enquête laissent apparaître encore, à neuf mois de l’échéance, des questions de fond non tranchées
DR, Isabelle Guyot-Sionnest, directeur associé, amGroup

Les résultats du baromètre présentés à l’occasion du deuxième Forum de la Gestion Privée de L’Agefi Actifs (1), dont l’objectif était d’apprécier l’état d’avancement des banques privées dans leur projet Mifid II, a fait état de quelques-unes de ces thématiques sur lesquelles nous supposions que certains établissements n’avaient pas encore arbitré. On sait que la tarification reste le sujet qui concentre le plus d’incertitudes. Pour les directions générales, il y a là un enjeu de cohérence d’ensemble au regard des postures, discours et pratiques appliqués jusqu’à présent.