Le viager occupé permet une acquisition fortement décotée

Le principe consiste, pour une personne âgée qui dispose d’une faible retraite et qui souhaite rester vivre chez elle le plus longtemps possible, par exemple, à vendre son bien immobilier à un acquéreur nommé débirentier en échange d’un droit d’usage et d’habitation, d’une rente à vie et, éventuellement, d’une somme d’argent versée au moment de la signature de l’acte de vente appelée le bouquet. A partir de la valeur vénale du bien, le professionnel chargé de l’expertise applique une décote liée à l’occupation du logement.