Le régulateur suisse met Julius Baer sous surveillance

Par Jean-Loup Thiébaut
Sanctionnée pour des affaires de blanchiment d'argent, la banque doit revoir son organisation interne et ne pourra pas faire d'acquisition jusqu'à nouvel ordre.
Adrian Moser

Julius Baer a échappé à une amende mais n’est pas sorti indemne de l’enquête menée par la Finma, le régulateur suisse des marchés financiers, pour des cas répétés de blanchiment d'argent. La banque suisse doit revoir de fond en comble son organisation interne, de la compliance à la politique de rémunération de ses salariés. Elle se voit interdire momentanément toute acquisition importante.