Le régulateur américain s'attaque à une vaste affaire de fraude

La société Spot Option est suspectée d'avoir ravi 100 millions de dollars à des particuliers sur la base d'une fraude aux produits dérivés.
Sammy-Williams

100 millions de dollars en cinq ans. Le montant escroqué par la société Spot Option à des particuliers en les incitant à investir sur des options binaires (1) est faramineux. Le quotidien Less Echos rapportent que la Sécurities and Exchanges Commission (SEC), le régulateur des marchés américains, vient d'inculper l'entité ansi que ses anciens dirigeants pour fraude sur les produits financiers. 

La société a été fondée par Pini Peter - après une première condamnation pour fraude et blanchiment - en 2009 en Israël, pays qui interdit aujourd'hui les firmes d'options binaires. Elle grossit rapidement, grâce notamment à une galaxie de partenaires qui font office de rabatteurs de clients. Son barème des gains/pertes laisse peu de chance à ses clients de rafler la mise. Les particuliers concernés ne réussissent à récupérer qu'entre 18 et 25 % des sommes investies, le reste s'étant volatisé dans les opérations de trading et les poches des courtiers. 

Spot Option devient tentaculaire, élargit ses opérations en Chine et en France où elle fera de nombreuses victimes. Si le clap de fin a sonné pour la société, les firmes d'options binaires sont encore promises à de beaux jours grâce à un segment de marché en forte expansion, les cryptomonnaies. 

(1) Type d'option dont l'exercice, uniquement possible à maturité, donne lieu au versement d'une somme monétaire déterminée à l'avance si le résultat est conforme à la prévision initiale. Dans le cas inverse, la mise engagée est entièrement perdue.