Le partage de la valeur en entreprise, nouvelle marotte de l'exécutif

Jonathan Blondelet
Après avoir lancé une concertation des corps intermédiaires sur le sujet, il a renommé la mission des ambassadeurs à l'intéressement et à la participation.

Bruno Le Maire, ministre de l'Economie et Olivier Dussopt, ministre du Travail ont étendu le périmètre de la mission de Thibault Lanxade, PDG du groupe Luminess, François Perret, directeur général de l'association Pacte PME et Agnès Bricard, présidente d'honneur du Conseil supérieur de l'ordre des experts-comptables. Les trois ambassadeurs à l'intéressement et à la participation travailleront sur l'ensemble des outils de soutien au partage de la valeur en entreprise (actionnariat salarié, prime de partage de la valeur). 

Ils devront «promouvoir auprès des entreprises et des partenaires sociaux les outils disponibles et les réformes ayant renforcé leur attractivité, indique Bercy dans un communiqué. Ils pourront aussi détecter les éventuelles difficultés d’appropriation de ces outils.» Les trois ambassadeurs étaient déjà chargés depuis janvier d'une mission de sensibilisation sur l'intéressement et la participation à destination des PME. 

Le gouvernement s'affirme sur ce vocable. Il a récemment lancé une concertation entre partenaires sociaux articulée autour de trois axes : la généralisation des dispositifs de partage de la valeur notamment dans les petites entreprises, la modernisation de la formule de participation et l'articulation entre les dispositifs d'épargne salariale, et enfin l'orientation de l'épargne vers des investissements d'intérêt général.