Le marché locatif des bureaux s’ajuste au contexte économique

Attentistes, beaucoup d’entreprises reportent leurs projets, privilégiant une renégociation des conditions du bail - Inquiets, les propriétaires entendent garder leurs locataires et sont prêts à diminuer les loyers faciaux.

Si l’année 2011 a été portée par des très grandes transactions à l’instar des prises à bail des groupes Thalès ou SFR, 2012, en revanche, ne brillera pas, comme prévu, par son activité. Avec un peu plus de 960.000 m_ échangés au premier semestre, soit une baisse de 18 % par rapport aux six premiers mois de l’année 2011, le marché locatif des bureaux en Ile-de-France fait état d’une santé peu vigoureuse. Juillet et août n’ont évidemment pas changé la donne.